• YOM TEROUAH : FÊTE DES TROMPETTES

     

     

     

    YOM TEROUAH  יֹוםְּ תרּוָעה

    ou "FÊTE DES TROMPETTES"

      

      

     

    YOM TEROUAH : la fête des trompettes 

    Cristallyne 

     La grenade est le fruit de cette fête

    car sa couronne rappelle la couronne de Yeshoua le Roi des rois

    et ses grains le nombre des commandements de la Torah

     

     

     

    YOM TEROUAH aura lieu les 1 et 2 Tishri :

    du 9 septembre 2018 au soir au 11 Septembre 2018 au soir .

     

    C'est l'un des jours les plus importants de l'année.
    On va bientôt redémarrer la lecture sur un an de la Torah
    (les 5 livres de Moïse) au Livre de Béréshit/
    Genèse.

    BIBLIQUEMENT CETTE FÊTE EST CONNUE SOUS LE NOM DE :

    * YOM TEROUAH ou JOUR DU SON DU SHOFAR
    ( FÊTE DES TROMPETTES ):
    le SHOFFAR est la corne de bélier dans laquelle on
    souffle à l'office du matin.
    Le shoffar nous rappele les dons d'ABRAHAM sacrifiant
    son fils unique et ISAAC offrant sa vie à D.ieu.
    D.ieu s'est révélé à son peuple du sommet du Sinaï
    au son
    du shoffar.
    LE SON STRIDENT DU SHOFFAR
    NOUS TOUCHANT AU PLUS PROFOND DE NOTRE ÊTRE
    DOIT STIMULER NOTRE RETOUR A D.IEU.

    * Y
    OM HAZICHARON ou JOUR DU SOUVENIR :
    en ce jour nous devons nous souvenir de nos fautes,
    les regretter et prendre la ferme
    résolution de ne plus à nouveau les répéter.
    Les jours séparant ROSH HASHANA et YOM KIPOUR sont
    appelés
    ASSERET YEMEY TECHOUVA ou JOURS DE REPENTANCE.

    * YOM HADIN ou JOUR DU JUGEMENT :
    en ce jour,D.ieu juge ses créatures
    "pareils aux moutons dénombrés par leur berger,
    les hommes et leurs actes sont scrutés par Toi.
    Qui vivra et qui mourra.
    Qui sera fortuné et qui sera indigent;
    MAIS LE REPENTIR, LA PRIÈRE ET LA TSEDAKA ANNULENT LEUR SANCTION"

    * ROSH HASHANAH ou TÊTE DE L'ANNÉE ראש השנה לשנים, 
    roch hachana lachanim
    « commencement de l’année pour les années civiles »:

    les juifs l'appellent ainsi car elle a lieu le premier
    jour de l'année
    civile hébraïque qui redémarre,
    à présent l'année 5778.
    On se souhaite UNE BONNE ET DOUCE ANNÉE שנה טובה ET QUE NOS NOMS SOIENT INSCRITS DANS LE LIVRE DE VIE !
    Au cours du repas, on consomme de la pomme trempée dans du miel.
     
    Néanmoins, selon la Torah, YOM TEROUAH est la 5ème fête 
    et a
    lieu au 7ème mois de l'année religieuse.
    PESSA'H (PÂQUE)
    est, selon D.ieu, la TÊTE DE L'ANNÉE
    ( Exode 12,1 ).


    C'est l'anniversaire de la Création du monde et de la
    création d'Adam et ÈVE.

     

     

    YOM TEROUAH, UNE CONVOCATION SOLENNELLE 

     

    Le 1er jour du 7ème mois (Tishri), la Torah nous ordonne d'observer le jour de Yom Terouah.

    La sonnerie du Shofar à Yom Terouah ou "JOUR DU SON DU SHOFAR" est une ordonnance divine :

     "L'Éternel parla ainsi à Moïse: "Parle aux enfants d'Israël et dis-leur les solennités de l'Éternel, que vous devez célébrer comme convocations saintes. Les voici, mes solennités ..." Lévitique 23,2 

     

    ==  Ces fêtes sont les fêtes de l'Eternel, les fêtes qu'Il a 
    lui-même établies.

    == Ces fêtes, ces convocations solennelles, sont des

    rendez-vous divins ordonnés par D.ieu à son peuple.

    ==  Ces fêtes sont pour les juifs et pour les croyants greffés
    sur l'olivier franc.

    == Ces fêtes sont des moyens pour nous préparer à la seconde
    venue du Messie.

    == Ces fêtes sont des proclamations prophétiques, pour hier,
    aujourd'hui et demain, qui hâtent le 
    retour du Messie.

    == Ces fêtes permettent d'être témoins auprès du peuple juif en
    révélant le Messie Yeshoua.

     

     

    IOM TEROUAH יֹוםְּ תרּוָעה débute le calendrier hébraïque.

    Ces 2 textes font référence au " 1er jour du septième mois" ( l'année biblique commençant elle le 1er Nissan) :

    "Parle ainsi aux enfants d'Israël: au septième mois, le premier jour du mois, aura lieu pour vous un repos solennel; commémoration par une fanfare זִכְרוֹן תְּרוּעָה, convocation sainte. Vous ne ferez aucune œuvre servile, et vous offrirez un sacrifice à l'Éternel." Lévitique 23, 23-24

    "Au septième mois, le premier jour du mois, il y aura pour vous convocation sainte: vous ne ferez aucune œuvre servile. Ce sera pour vous le jour du son du Shofar יוֹם תְּרוּעָה YOM TEROUAH." Nombres, 29, 1

    Appelée יֹוםְּ תרּוָעה « jour de la sonnerie » ou « du souvenir de la sonnerie » dans la Bible, elle est également considérée dans la Tradition comme le jour du jugement de l’humanité, débutant ainsi une période de 10 jours de repentance dans l’attente du grand pardon accordé à Yom Kippour.    

     

     

    LA SONNERIE DU SHOFAR

     

    On sonne du Shofar le jour de YOM TEROUAH,le jour du son du 
    Shofar
    .

    Le shofar est un symbole de la relation spéciale qu’entretient Dieu avec le peuple juif.

    Le son de la trompette « térouah » signifie, selon sa racine, 
    «le réveil» : un signal qui doit provoquer, l’émoi, et qui doit
    réveiller celui qui l’entend.  
    La Terouah a cet effet : nous sommes brisés, humiliés devant le
    Créateur, nous nous rappelons notre Créateur, nous nous
    repentons et revenons à Lui de tout notre coeur
    (Maïmonide,lois du repentir)  
    Le Shofar ( Corne de bélier ) est employé comme trompette par 
    le peuple d’Israël.
    Son son puissant et profondément touchant, tout en marquant des événements importants, a une portée prophétique, et sert à :

    1- marquer l'arrivée d'une nouvelle lune
    2- célébrer une occasion joyeuse
    3- proclamer aux captifs la liberté
    4- hêler un roi à son couronnement
    5- avertir du jugement imminent
    6- rassembler les troupes au combat
    7- une alarme sonore
    8- appeler un ensemble et le temps de jeûne sacré
    9- confondre le camp ennemi
    10- attirer l'attention de Dieu

    Il servait à rassembler après la bataille, à sonner la fin
    d'un combat, à avertir d’un danger, à appeler à l’aide
    ou encore à avertir de quelque chose de nouveau.

    On sonne du shofar pour commémorer un événement particulier, à
    certaines fêtes ou
    convocations exceptionnelles :
    "Sonnez du cor dans Sion, ordonnez un jeûne, convoquez une
    réunion sainte!" (Joël 2,15)

    Dans la pensée juive, il est lié à la venue du Messie.

     

     

    BUTS ET EFFETS DE LA SONNERIE DU SHOFAR

     

     

     

     

    La sonnerie du shofar a une grande signification spirituelle.

    La corne de bélier a retenti à différentes occasions pour le peuple juif et a entre autres pour buts :

     

    • LE REVEIL ET LE RETOUR A D.IEU :  à Rosh hashanah, le Shofar retentit pour marquer le début des 10 jours "terribles", jours de repentir. Le son du shofar suggère à l’homme de se secouer de sa torpeur et de se réveiller, d’examiner ses actions, de retourner vers D.ieu, d'un coeur entier.(Maïmonide, lois du repentir). Comme une sentinelle ( Ezéchiel 33 ), le Shofar avertit, notamment du jugement sur les péchés ( Isaïe 58 ).

     

    • LA CREATION ET LE RAPPEL DU REGNE DE D.IEU SUR L'UNIVERS : le jour de Iom Terouah, D.ieu a créé Je monde et de ce fait s’est proclamé maître absolu du monde qu’il a conçu et crééLa trompette annonce le début du règne d’un roi. En ce jour anniversaire, nous devons proclamer le règne du Créateur. « Avec les trompettes et au son du cor, poussez des cris de joie devant le roi, l’Éternel ! » (Ps. 98 : 6). Nous proclamons que Yeshoua est le Roi des rois, notre Roi; que la crainte de D.ieu grandisse dans nos vies.

     

    • LA MISÉRICORDE DE D.IEU : la corne de bélier rappelle l’animal offert en sacrifice à la place d’Isaac. L'Eternel a donné Son Fils unique pour notre salut; Il attend : "que vous offriez vos corps en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui est votre raisonnable service." ( Romains 12,1 ). Souffler le shofar, la corne de bélier pour nous rappeler de la miséricorde de Dieu à Abraham, et encore plus envers nous par Yeshua.

     

    • LE CONTRAT D'ALLIANCE AU MONT SINAÏ : c’est au son du shofar que la Torah a été donnée à Israël : « II y eut un son de cor très intense. Tout le peuple frissonna dans le camp. » (Exode 19,16). C'est aussi le rappel de notre présence au Mont Sinaï, où nous avons accepté la Torah : "naassé vénichma". Nous réaffirmons notre adhésion à la Torah; nous renouvelons notre promesse de l'écouter et d'y obéir, d'accepter cette révélation.

     

    • L'APPEL AU REPENTIR : le shofar marque le début des 10 jours de repentance " 10 jours terribles"  ( de Rosh hashana à Yom Kippour ). Le Shoffar doit nous exhorter à la repentance, et nous rappeler qu’il est encore possible à chacun de revenir vers Dieu. La sonnerie avertit chacun.

     

    • LES MISES EN GARDE DES PROPHETES : celles-ci sont comparées au son du Shofar; ce sont des avertissements qui doivent nous inciter au repentir : « Ils sonnèrent du Shofar et mirent en garde le peuple ». (Ezéchiel 33). Les prophètes sont comme des sentinelles ( Ezéchiel 33 ), et ont ordonné " d'écouter le son du shofar" ( Jérémie 6,17 ). «... si cet homme voir venir l’épée sur le pays, sonne de la trompette et avertit le peuple ; et si celui qui entend le son du shofar ne se laisse pas avertir, son sang retombera sur sa tête." Nous sommes aussi appelés à proclamer des paroles sur Israël et les nations, à les avertir. Le son du shoffar rappelle aussi la destruction du Temple.

     

    • L'APPEL A CRAINDRE D.IEU : la sonnerie du Shofar doit susciter en nous la crainte, le tremblement intérieur et l’humilité devant le Créateur; le shoffar "sonnera-t-il dans une ville sans mettre son peuple en émoi ?" (Amos 3.6)."« La crainte de Dieu est le commencement de la sagesse." ( Psaume 111,10 ) 

     

    • L'ANNONCE QUE LE CIEL VA REJOINDRE LA TERRE : en entendant le son du Shofar, nous nous souvenons de la destruction du Temple de Jérusalem; et nous prions pour que la nouvelle Jérusalem descende et se connecte à la Jérusalem terrestre, et pour que Yeshoua vienne demeurer éternellement en nous, pour que le monde aie la possibilité de reconnaître son Roi et qu'Israël puisse être sauvée. 

     

    • LE RASSEMBLEMENT DES EXILÉS D'ISRAËL A L'EPOQUE MESSIANIQUE : cette "alyah" a commencé depuis un certain temps : « en ce jour-là, vous serez ramassés depuis le fleuve jusqu’au torrent d’Egypte, et vous serez ramassés un à un, enfants d’Israël. En ce jour-là, on sonnera de la grande trompette, et viendront ceux qui étaient exilés... » (Isaïe 27 : 13)

     

    • LE RAPPEL DU JOUR DU GRAND JUGEMENT : il « est proche, le grand jour de l’Éternel, il est proche et vient avec une extrême rapidité … un jour de trompette et de fanfare ! » (Séphonie 1,14 et 16). Le jugement commence avec le son du shofar : "Le premier sonna de la trompette. Et il y eut de la grêle et du feu mêlés de sang, qui furent jetés sur la terre; et le tiers de la terre fut brûlé, et le tiers des arbres fut brûlé, et toute herbe verte fut brûlée." ( Apocalypse 8,7 ) Yom Terouah évoque ce jour où il rénumèrera chacun selon ses oeuvres. 

     

    • L'AVÈNEMENT DU RÈGNE DU MESSIE (LA REDEMPTION FINALE) : le shoffar annonce l’avènement du règne du Messie. Le son du Shoffar qui retentira à l’époque messianique :« Dieu fera retentir la trompette … » (Zacharie 9); "Sonnez de la trompette en Sion ! Faites-la retentir sur ma montagne sainte ! Que tous les habitants du pays tremblent ! Car le jour de l’Eternel vient, car il est proche" (Joël 2:1) 

     

    • LE RAPPEL DE LA RESURRECTION DES MORTS : qui se fera au son du Shoffar. "Car le Seigneur lui-meme, avec un cri de commandement, avec une voix d'archange et avec la trompette de Dieu, descendra du ciel; et les morts en Christ ressusciteront premièrement..." ( 1 Thessaloniciens 4,16 )  

     

    • LE DEBUT DE LA NOUVELLE ANNÉE: la fête de Roch hashana (ראש השנה לשנים, roch hachana lachanim, « commencement de l’année pour les années civiles ») célèbre la nouvelle année civile du calendrier hébraïque, les 2 premiers jours du mois de tishri, en Israël comme en diaspora (en septembre ou en octobre selon les années.) 

       

    • L'ANNE DU JUBILE : le jour des Expiations, Yom Kippour, le Shofar qui retentit marque la fin du jeûne. Il évoque le shofar du Jubilé qui, tous les 50 ans, annonçait la libération des esclaves, le renoncement aux dettes et le retour des terres à leurs premiers propriétaires. Le grand Jubilé sera la venue de Yeshoua en gloire établissant Son Règne sur la terre !

       

    • LE COMBAT SPIRITUEL : le shoffar est le son de la guerre et de la sentinelle : la fin des temps sera un temps de combat spirituel. La muraille de Jéricho s'est écroulée au son du shofar :" Dès que le peuple entendit le cor retentir, il poussa un grand cri de guerre et la muraille s’écroula sur elle-même » (Josué 6, 20); Gédéon et a troupe a sonné du shofar en Juges 7,19-25. La promesse de D.ieu reste toujours valable pour nous aujourd'hui : "Quand donc vous marcherez en bataille, dans votre pays, contre l'ennemi qui vous attaque, vous sonnerez des trompettes avec fanfare; vous vous recommanderez ainsi au souvenir de l'Éternel votre Dieu, et vous recevrez assistance contre vos ennemis." ( Nombres 10,9 )

     

       

     

    PAR EXTENSION :

     

    • JOURNÉE DE PRIÈRE PUBLIQUE : Yom Terouah est aussi appelé ZICHRON TEROUAH. Le mot Zichron est parfois traduit comme «mémorial», mais ce mot hébreu signifie aussi "parler", souvent en référence à parler le nom de YHWH. Le jour de Zichron Terouah, peut se référer à une journée de rassemblement dans la prière publique dans laquelle les fidèles crient le nom de l'Eternel à l'unisson. Par exemple : Exode 3,15; Esaïe 12, 4; Esaïe 26,13; Psaumes 45,18; Nombres 10, 5-6; Josué 6,5; Lévitique 23, 23-25; Nombres 29, 1-6. "Sonnez de la trompette en Sion ! Publiez un jeûne, une convocation solennelle !"  ( Joël 2,15 )  

     

    "...toutes les nations, crient à Dieu, avec une voix de chant !" Psaumes 47: 2

    "Acclamez Dieu, toute la terre !" Psaumes 66: 1

    «Chantez à Dieu, notre force, criez à Dieu de Jacob !" Psaumes 81: 2

    " Crie à YHWH, toute la terre !" Psaumes 100: 1

    « Crie à plein gosier, ne te ménage point ! comme le Shofar, fais retentir ta voix » (Isaïe 58) 

     

    "Il finira pas remplir ta bouche de joie et tes lèvres de cris de victoire וּשְׂפָתֶיךָ תְרוּעָה." (Job, 8, 21)   

     

     

     

    CONNAITRE LE SON DU SHOFAR 

     

    "Heureux le peuple connaissant la TEROUAH יֹדְעֵי תְרוּעָה, 
    cheminant, Eternel, à la lumière de Ta face." Psaume 89
    Le mot son (TEROUAH) est traduit dans le psaume 89 par cri de 
    joie, cri de guerre ou un son éclatant de trompette
    . Le
    psalmiste utilise le mot connaître et non pas entendre :
    chacun s’est habitué au son de la trompette afin de discerner
    ce qu'il doit faire, car la trompette donne la marche à suivre.

     

    Yom Terouah montre que nous devons être prêts à tout moment,
    comme au temps de Noé où chacun vaquait à ses affaires.
    Ils ont manqué tous les signes de l'inondation imminente et
    l'entrée dans l'arche.(Mat. 24,35-39)
    Préparons-nous et soyons trouvés conformes et justes par
    l'Eternel, qui nous avertira des temps.
     

    "Sonnez du cor dans Sion, et poussez des cris sur ma montagne
    sainte, pour qu'ils tremblent, tous les habitants de ce pays;
    car il arrive, le jour de l'Eternel, il est proche:un jour de
    ténèbres et d'obscurité, un jour de nuages et de brume épaisse,
    pareil au crépuscule qui s'étend sur les montagnes
    !
    (Joël 2,1-2)
    Yom Terouah, la fête de la sonnerie du shofar, pointe vers le 
    moment où "le Seigneur lui-même descendra du ciel, à un signal
    donné, avec une voix d'archange et au son d'une trompette de
    Dieu; et les morts qui sont en Christ ressusciteront
    premièrement...
    (1 Thessalonissiens 4,13-18) 

    Yom Terouah appelle l'Epouse à se réveiller, à se repentir,
    à "se lever et à briller", à prier et partager la Parole de
    D.ieu, à manifester par sa vie, ses proclamations
    et ses oeuvres le Royaume de D.ieu sur la terre.

    Que nos voix et nos vies soient comme des shofars donnant un
    son clair !

     

    *********************

     

      

     

    LES DIFFÉRENTES SONNERIES DU SHOFFAR 

    TEKIAT SHOFAR

     

     

    YOM TEROUAH : la fête des trompettes

     Cristallyne

     

     

     

    " Et aux jours de votre allégresse, dans vos solennités et vos néoménies, vous sonnerez le Shofar..."

    Nombres 10,10

     

    « Ce sera un jour de terou‘ah (sonnerie du shofar) pour vous… » 

     

     

     

     

     


    3 SONNERIES AVEC CHACUNE UNE SIGNIFICATION 

     

    1/  "TEKIAH" est une sonnerie longue continue, aussi longtemps que le souffle le permet. C'est une note claire, triomphante, elle symbolise le couronnement du Roi. Le Shofar nous annonce que Dieu est notre Roi, qu'il dirige le monde et aussi qu'il s'occupe de chacun. TEKIAH SIGNIFIE "LE SOUFFLE", OU " L'EXPLOSION".                         

     

    2/ "SHEVARIM" est constituée de 3 sons cassés, soupirés; la note cassée "Shevarim" ressemble à des gémissements, comme les pleurs de la personne qui veut se reconnecter à D.ieu, son âme étant touchée par D.ieu. SHEVARIM SIGNIFIE " CASSÉ". Cela parle d'un coeur brisé et repentant.                                                   

     

    3/  "TEROUAH" est une note piquée composée d'une succession rapide de 9 sons très courts. C'est un son qui ébranle nos âmes, nous réveille et nous sort de notre torpeur spirituelle. Il apporte clarté et vivacité. TEROUAH SIGNIFIE "L'ALARME".       

     

    TEKIAH GEDOLAH : son long et continu tenu le plus longtemps possible qui annonce le plus grand de tous les triomphes :délivrance, renouveau :l'arrivée du Messie ! TEKIAH GEDOLAH SIGNIFIE "LE GRAND SOUFFLE", OU " GRANDE EXPLOSION". Cela pourrait parler de la "DERNIÈRE TROMPETTE".                        

     

     

     

    LES SONNERIES DU SHOFFAR

    MESSAGE DE KEHILAT HACARMEL 1/10/2016

     ( Colin Mitchell )

     

     

     

     

    YOM TEROUAH SAMEACH  - JOYEUX YOM TEROUAH

    et BONNE ANNÉE 5778 תשע"ח ! 

     

     

     

     Sources :

    • BIBLE
    • http://www.discernerlesondushofar.com/le-shofar-sa-signification-son-role-et-son-sens-prophetique-a98844317
    •  http://el-bethel.fr/etudes/fetes-juives/le-shoffar-2/ ( Emmanuel Rodriguez )

     

     

    *** 

    « DANSE ET BANNIERESDANSES D'ISRAËL : paroles hébreu/français + chorégraphies »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,