• PARASHAH LE'H LE'HA לֶךְ-לְךָ

     

     

     

    PARASHAH LE'H LE'HA לֶךְ-לְךָ

    par Cristallyne  

     

     

     

    PARASHAH LE'H LE'HA לֶךְ-לְךָ

     

     

    PARASHA = Genèse 12,1 à 17,27
    HAFTARA = Esaïe 40,27 à 41,36  

     

    • Les 2 premiers millénaires après la création constituent l’ère du chaos. D.ieu traite avec l’humanité d’une façon universelle, puis avec l’humanité plus réduite, avec Noé, qui représente les 70 peuples.
    • Avec l’arrivée d’Abram l’ère de la Torah débute. L’humanité ayant échoué, D.ieu traite avec une personne Abram, descendant de Shem, fils de Noé, et d’Ever, pour la création du 71ème peuple : le peuple juif afin que « toutes les familles de la terre seront bénies en toi » à travers son plus glorieux descendant Yeshoua.
    • Avec la parasha Le’h Le’ha s’ouvre l’histoire biblique du peuple d’Israël.

     

     

    L’APPEL D’ABRAHAM
    Précédemment Noé, avait reçu l’ordre « Fais-toi » une arche ( Gen 6, 14 ). Abram, âgé de 75 ans, « entend » D.ieu lui ordonner « le’h le’ha » = « va pour toi !», « va vers toi »,« va dans ton intérêt et pour ton bien »,  « progresse toute ta vie sur le chemin que Je t’indique », pour dire un jour « j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi. » ( 2 Timothée 4.7); « pour toi » = « pour ton bonheur et ton épanouissement si tu agis selon Sa Volonté ».(0)
    L'Éternel révèle à Abram, âgé de 75 ans, habitant alors à Haran en Mésopotamie, Son plan: « Va-t-en לֶךְ-לְךָ de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi un grand peuple, et je te bénirai, je rendrai ton nom glorieux, et tu seras un type de bénédiction».
    Le thème principal de cet ordre de D.ieu est un pays et des descendants pour devenir une nation par laquelle toutes les nations seront bénies :  « Je bénirai ceux qui te béniront, et qui t'outragera je le maudirai; et par toi seront heureuses toutes les races de la terre. »
    Le verset « Telles sont les origines du ciel et de la terre, lorsqu'ils furent créés בְּהִבָּרְאָם behibaream » ( Gen 2,4 ) = «  en Abraham », « comme si le ciel et la terre n’avaient été créés qu’en vue de ce mouvement d’arrachement d’Abraham qui va leur donner tout leur sens » (1). Si Abraham est le premier homme à avoir ébauché le dévoilement du D.ieu Unique et Véritable sur la terre, ce sera plus tard le rôle du Messie Yeshoua.

    Comme il y a eu 5 malédictions faites par D.ieu envers Adam et Eve après qu'ils aient mangé le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal ( Gen 3,16-19 ), D.ieu donne à Abram 5 bénédictions ( Gen 12, 1-3 ); de même, il y a 5 exils, si on compte la guéoula la délivrance finale qui est aussi un exil en lui-même car il faut que les Juifs rentrent sur leur terre. La parasha nous indique ( selon le Midrash ) que D.ieu demande à Abram d’aller jusqu’au Mont Moriah, là où aura lieu la Aqédat Its’haq ligature d'Ist'haq. On retrouve aussi l'appel le'h le'ha dans la parasha Vayera 2,22 :  « va pour toi לֶךְ-לְךָ au Mont Moriah. »

     

     

    LA TERRE DE CANAAN
    Abram part avec sa femme Saraï, son neveu Lot, et plus de 300 serviteurs et arrive, conduit par D.ieu, au pays de Canaan, dans la région de Chekhem ( Naplouse) : en Israël Abram « voit » D.ieu. En menant Abram en Terre Promise, et en lui promettant de donner ce pays en héritage à ses descendants, D.ieu a donné à cette terre le statut de patrimoine éternel du peuple juif. Abram est qualifié d’« ivri » ( autre rive ) car il est venu à Canaan depuis l’autre rive de l’Euphrate, d’où vient le nom « ivrit » ( hébreu).

     

     

    L’EGYPTE
    Abram et Saraï descendent en Egypte pour échapper à la famine qui éclate dans le Pays Promis, qui ne semble pas capable de pourvoir aux besoins d’Abram et d’une nation entière. Pharaon prend Sara pour femme et la future descendance d’Abram est menacée, mais D.ieu intervient par les plaies. Abrams est testé dans sa foi en La Promesse : le pays et la descendance. Ces épreuves ne sont pas vaines mais constituent un creuset pour le purifier; Abram sera appelé le Père de la Foi.
    Quand Abraham descend en Egypte, le mot Egypte s’écrit ici (Mitsraïma : מִצְרָיְמָה) et non pas (Mitsraïm : במצרים) : celui qui entrait en Egypte n’en ressortait pas ( selon le midrash), car cette terre était une prison du point de vue spirituel et ses frontières étaient bien gardées. « Mitsraïm » vient de la racine « Métsér » qui signifie étroitesse, limites. En effet :

    • מצרים au masculin a sa 1ere lettre מ « Mem » ouverte et sa dernière lettre ם « Mem » fermé, comme une porte d’entrée ouverte et une porte de sortie fermée.
    • מִצְרָיְמָה au féminin a sa 1ere et sa dernière lettre מ « Mem » ouvertes, comme une porte d’entrée et une porte de sortie ouverte pour Abram. (2) 

    Nous voyons Avram qui sort de ses limites lorsqu’il intercède pour Sodome. Il fait tout ce qui est en son pouvoir, toujours prêt à tout abandonner, à reconstruire. C’est la qualité authentique d’Israël, l’histoire d’Israël étant le reflet de la nature juive profonde. La force d’être toujours en mouvement sera donnée à Israël grâce à la terre d’Israël; c’est un mouvement non seulement géographique mais essentiellement moral et spirituel : « de Sion sortira la Torah, et de Jérusalem, la Parole de D.ieu.» (Esaïe 2,3) (3).

     

     

    LA VIE D'ABRAHAM EST PROPHETIQUE POUR SES DESCENDANTS 

    « Les actes des pères sont un signe pour les enfants » Ma’aseh avot siman levanim, מַעֲשֵׂה אֲבוֹת סִימָן לַבָּנִים. Les récits de la Torah ne sont pas des évènements isolés mais sont des images prophétiques. Nous y retrouvons donc des images prophétiques de la personne et de l’oeuvre de Yeshoua.(9) La vie d’Abram est prophétique pour ses descendants. Certains des événements de la descente en Egypte rappellent des événements qui sont arrivés plus tard dans les vies des descendants d'Abram :
    • Abram alla en l'Égypte pour y séjourner. Les enfants d’Israël séjournèrent en Égypte.
    • Les famines de Genèse 12 et 42 étaient toutes les deux sévères.
    • Avant d'arriver en Égypte, Abram convainc Saraï de changer son identité; les égyptiens ne savent pas que Saraï est l’épouse d’Abram. Dans l'histoire de l'Exode, au départ, les égyptiens ne savent pas que le peuple d’Israel est « l’épouse » d’Adonaï.
    • Tout comme Pharaon essaya de prendre possession de Saraï, en la forçant à l’épouser, Pharaon prit possession du peuple d’Israël en l’asservissant.
    • D.ieu envoya des plaies sur Pharaon et sa maison pour avoir pris possession de Saraï. D.ieu utilise des plaies contre Pharaon et l’Égypte pour avoir fait les Hébreux esclaves. Dans les 2 cas, ils sont libérés.
    • Lorsqu’Abram sortit d'Égypte, il emporta de grandes richesses acquises grâce à Saraï. Les enfants d’Israël quittant l’Égypte emportèrent de grandes richesses prises aux Egyptiens.(9)

     

     

    SEPARATION D’ABRAM et LOT
    De retour en Canaan, Lot, veut posséder ses propres terres, alors Abram et Lot se séparent car le pays était insuffisant pour qu’ils demeurent ensemble à cause de leurs innombrables richesses (Genèse 13:6). Cette séparation est une épreuve supplémentaire pour Abram qui a pu envisager que la promesse de descendants allait être accomplie à travers Lot, comme il l’envisagea plus tard avec Eliezer !
    Le mot Lot en hébreu biblique signifie « voile » : « sur cette montagne, il déchirera le voile לּוֹט qui voile tous les peuples, La couverture qui couvre toutes les nations» ( Esaïe 25,7 ) qui empêche de voir la Vérité ! (4). Par la mort de Yeshoua, le voile du Temple sera déchiré. Et l’E.ternel veut nous libérer de tous voiles dans nos vies.

     

     

    LA BATAILLE DES ROIS
    Les 4 rois, originaires de Mésopotamie ont voyagé au delà de la rive est de la Jordanie, en effectuant de nombreuses batailles en chemin. Vers la fin, du sud de la Mer Morte, ils frappent les 5 rois et continuent ensuite vers le Nord, vers Damas par la rive ouest de la Jordanie. Leur contrôle est incontesté sur l’ensemble de la terre de Canaan.(5). D’après le Rav Waxman, Abram aurait pu contrôler toute la région de Canaan suite à sa victoire sur les 4 rois ( qui représentent les 4 exils du peuple d’Israël ), mais il refuse toute récompense de la part de la coalition des 5 rois, et refuse aussi la direction de la terre de Canaan; car plutôt que de prendre de l'avance sur le plan Divin, par la foi il décide d'attendre jusqu'à ce que D.ieu fasse :« je te le ( ce pays ) donnerai ». (Genèse 13:17).

     

     

    SODOME
    Nous y lisons d’abord que Lot s’installe à Sodome bien que ses habitants fussent « très mauvais et pêcheurs aux yeux de D.ieu » ( Gen 13,13 ). Lot est fait prisonnier car " il habitait יֹשֵׁב ( était assis ( cf Psaume 1)) à Sodome . Sodome est dévastée par les armées de Kedorlaomer, Au milieu de la constitution de 2 coalitions militaires et de la guerre des 9 rois de la région, on apprend que Lot a été kidnappé par un des protagonistes. Abram s'était séparé de son neveu et chacun avait suivi "son chemin » : Lot était parti habiter Sodome, une ville perverse où il était possible de gagner sa vie rapidement. Son oncle avait préféré une vie de berger à Hébron où il amenait des personnes vers le D.ieu Unique. « Ayant appris que son frère était prisonnier, Abram arma ses fidèles, enfants de sa maison, 318, et entama la poursuite jusqu'à Dan »( Gen 14,14 ). 318 est la valeur numérique de « yashouv » ( "il reviendra" ou "il fera téshouvah repentance, demi-tour »). Abram cherche donc à faire revenir Lot vers la foi et la sainteté. Abram a la foi en un D.ieu unique et il veut la transmettre avec Son aide : 318 est aussi la valeur de "Eliézer" ou "mon D.ieu aide ! ». 2 anges sous apparence humaine se rendent dans la ville, mais seul Lot leur offre l’hospitalité et les sauve de l’agression de la population; les anges le sauvent, lui et ses 2 filles, et Lot, contraint, finira par quitter Sodome, sans regarder derrière lui (7).
    Abraham supplie D.ieu d’épargner la cité corrompue s’il y a 10 justes. Noé n'a sauvé que sa famille ( 8 personnes avec lui-même ). C'est pour cela qu'Abraham est considéré comme père des nations car il est considéré comme un intercesseur pour les nations. Il a cette vocation par la dimension du 'Héssed la miséricorde divine.
    Le nom de la ville de Sodome est synonyme de perversion sexuelle en français, à cause du récit de la foule exigeant de Lot qu’il leur livre ses invités « pour que nous puissions les violer ». Toutefois, la tradition juive – le Talmud, les Midrashim et les Commentaires – dit que c’est le manque d’hospitalité et leur refus de partager une partie des richesses de la ville avec des étrangers. « Les gens de Sodome étaient corrompus seulement à cause du bien que D.ieu leur avait prodigué... pourquoi devrions-nous souffrir des voyageurs qui viennent chez nous uniquement pour épuiser notre richesse ? Abolissons-donc la pratique de loger les voyageurs dans notre pays...» Ils allèrent jusqu’à appliquer ce décret : « Celui qui donne un morceau de pain à un pauvre ou à un étranger sera brûlé sur le bûcher. » ( le Talmud ), c’est pourquoi D.ieu a décidé de détruire Sodome.
    Sodome est l’opposé d’Abraham, qui est représenté par la Torah comme la bonté même ( hospitalité aux voyageurs, partage les vérités qu’il avait découvertes, prière pour Sodome…), alors que le sodomite est déterminé à garder pour lui-même ce qui est sien. Les gens de Sodome ne sont pas des voleurs (comme le fut la génération du déluge), car même quand ils privaient un intrus de ses biens, ils prenaient soin de le faire d’une manière « légale ». Leur philosophie de base semble assez bénigne : dans les paroles des Maximes des Pères : Celui qui dit : « Ce qui est à moi est à moi et ce qui est à toi est à toi », c’est l’attitude de Sodome.(6). Les évènements actuels nous lancent un challenge également dans ce domaine.

     

     

    MELCHISEDEK
    Abram rencontre Melki- Tsédeq, sacrificateur du Très-Haut El Elyon. Roi de Shalem, à qui Abram paya la dîme après la bataille pour délivrer Lot. Son nom signifie « roi de justice, roi de complétude », comme le sera Yeshoua environ 2000 ans plus tard. Ainsi, avant même l’élection d’Israël d’entre tous les peuples au pied du mont Horeb et l’institution du service au Mishkan Tabernacle, Abram reçoit la révélation du Salut, de Yeshoua, et communie à travers le pain et le vin. « Avant qu’Abraham fût, je suis » ( Jean 8,58 ) et
    « Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu'il verrait mon jour: il l'a vu, et il s'est réjoui. » ( Jean 8,56 ).
    D.ieu s’est adressé à 2 justes (Noé et Avraham), mais D.ieu s’adresse à Abram en disant : « marche devant Moi » alors que pour Noé, il est précisé que ce dernier « marchait à côté d’Élohim ». Le « marche devant Moi » est plutôt lu comme « Annonce-Moi ! ». Abraham a été choisi pour témoigner de la Torah parce qu’il a eu la révélation la Torah avant qu’elle soit donnée au peuple d’Israël au Mont Sinaï.

     

     

    L’ALLIANCE ENTRE LES MORCEAUX
    Le thème dominant du passage en Genèse 15:1-6 sont les descendants : « c'est bien un homme issu de tes entrailles qui sera ton héritier. » ( Gen 15,4 ). Le thème du passage en Genèse 15:7-21 est le pays. D.ieu fait avec Avram " l'alliance entre les morceaux " ( l'usage pour ceux qui concluaient une alliance était de partager un animal et de passer entre ses morceaux (Jér 34,19 ); Il lui annonce l'exil la galout du peuple juif pendant 400 ans ( il y a 400 ans depuis la naissance d'Isaac jusqu'à la sortie des Hébreux d’Egypte ). Cela parle aussi des 4 exils d'Israël. Lors de cette Alliance, une torpeur tombe sur Avram quand il voit les exils que vivra sa descendance. Toutes les épreuves de l’histoire d’Israël sont comme des étapes de purification pour pouvoir être le réceptacle du dévoilement de la Délivrance finale. (8) car « de Sion sortira la Torah ».

     

     

    HAGAR ET ISHMAEL
    Abram et Saraï sont en train d’essayer de trouver la façon dont Abram peut avoir des descendants, pour que la promesse de D.ieu soit accomplie. Mais c’est Isaac qui sera le « fils de la Promesse », d’où sortiront les tribus d’Israël, et de la tribu de Juda sortira le Messie Yeshoua.

     

     

    ABRAHAM
    La parasha se termine par l’annonce de la naissance d’Isaac, 24 ans plus tard. D.ieu renomme Abram אַבְרָם: « ton nom sera Abraham, car je te fais le père d'une multitude de nations. » ( Gen 17,5 ). Abram signifie père d’Aram, son pays d’origine, et aussi « père élevé, père exalté ». Quand Dieu met la lettre hé ה dans son nom, il introduit la lettre du souffle de la création : Abraham אַבְרָהָם « créé de nouveau » va pouvoir devenir père, et même « père d’une multitude ». D.ieu dit à Abraham : « tout le pays que tu vois sera à toi et à ta descendance, pour l’éternité. »( Gen 13,14 ), « Regarde le ciel et compte les étoiles:…Ainsi… sera ta descendance. » ( Gen 15,5 ). Il le met « au dessus » des étoiles, au dessus de l'ordre matériel du monde. Le yod final de Saraï se transforme en Hé et Abram prend un Hé pour devenir Abraham; D.ieu leur donne la lettre hé de Son Nom יהוה ( Tétragramme ). La valeur numérique de yod est 10, celui du Hé est de 5 : le "potentiel numérique" ne diminue pas dans le couple, il est rééquilibré. Le signe « Hé » est l’instrument de la création et de la vie: une lettre Hé de petites dimensions apparaît dans le mot « béhé-béraam », (Gen 2,4), mot qui veut dire: « avec le « hé » Dieu créa »(http://www.elishean.fr/?p=18548). Les forces contenues dans le « hé » ont le pouvoir de créer à partir du néant. Ce couple peut alors oeuvrer à la transformation du monde car il connaît La Source véritable de ses forces : יהוה D.ieu.

     

     

    L’ALLIANCE DE LA CIRCONCISION
    La parasha se termine par 2 circoncisions :

    1. celle d'Abraham à 99 ans
    2. celle de son fils Ismaël à 13 ans ( Gen 17,1-27).

    Le thème principal de ces versets est la promesse d’un fils afin qu’Abram puisse avoir une multitude de descendants. Cette alliance est importante car ceux qui n'étaient pas circoncis étaient exclus de l’alliance. Ici cela nous parle déjà de la circoncision de nos coeurs: « Vous ôterez l’écorce (l’impureté) de votre cœur » ( Deut 16,10 ), « Et l'Éternel, ton Dieu, circoncira ton cœur et celui de ta postérité, pour que tu aimes l'Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme, et assures ton existence. » ( Deut 30,6 ). Le fait que la circoncision aie lieu le 8ème jour relie la circoncision à la nouvelle naissance ( 8 = service divin par lequel on peut s’élever, résurrection et éternité future ). « Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair: ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts. Vous qui étiez morts par vos offenses et par l'incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses » ( Colossiens 2.11-13 ).
    La Torah nous enseigne déjà ici que la foi mène à la justice/justification. « Et il ( Abram ) eut foi en l’Éternel, et l’Éternel lui en fit un mérite צְדָקָה ( justice ). » ( Gen 15,6 ). Ce verset est fondamental, car il nous apprend que nous sommes justifiés par la foi. Tout homme est né coupable et a péché, et ne peut se justifier par ses propres moyens. Nous devons tous d’abord être acquittés, c'est à dire pardonnés de nos péchés. Ce processus est appelé la justification : « le juste vivra par sa foi. »         ( Habacuc 2,4 ). Ce verset est repris par Paul dans Romains 1,16-17 comme la source de la Bonne Nouvelle. (10)

     

     


    HAFTARA Le’h Le’ha
    La HAFTARA est une portion des livres des Prophètes qui est lue à la synagogue après la lecture de la Torah. Elle a un lien avec la parasha. 

    Dans la haftara Le’h Le’ha (Isaïe 40,27 à 41,27), on retrouve Abraham « qui m’aimait (D.ieu) » ( Isaïe 41, 8).

    On voit une ressemblance entre lui et le roi Cyrus, décrit comme l’envoyé de Dieu, pour libérer les enfants d’lsraël et les faire revenir de leur exil en Babylonie. Cyrus vient de l’Orient comme Abraham.
    D.ieu annonce à Abraham l'exil du peuple juif. Cyrus a été appelé par D.ieu pour la réalisation d’une grande promesse : le retour sur leur terre des exilés du peuple d’lsraël.

    Abraham comme Cyrus ont rencontré des obstacles pour réaliser la promesse de D.ieu : Abraham fit la guerre pour libérer Lot et les hommes de Sodome capturés; Cyrus eut des obstacles pour la réinstallation du peuple d’lsraël sur sa terre; il continua à lutter pour les droits de ce peuple et fut vainqueur.
    Cyrus comme Abraham sont fidèles à D.ieu, ont confiance à sa parole et cherchent à remplir leur mission. Ils sont des modèles pour lsraël. (v.31). (12)
    Comme Abraham, chacun doit décider de se lever, de travailler à la reconstruction de la Maison d’Israël ( où le peuple juif et les nations seront bénies ensemble en Yeshoua ), à la réparation du monde tikoun haolam, et d'aider au retour de la présence divine shékina dans ce monde. 

     

     

    PRIERE

    • pour que nous « Vous circoncirez donc votre coeur, et vous ne raidirez plus votre cou ». ( Deut 10,6 )
    • pour que les nations aient un enseignement et une attitude justes envers Israël car « Je bénirai ceux qui te béniront, et qui t'outragera je le maudirai. ».
    • pour qu’Israël dise : « Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur ! » et entre dans sa destinée en acceptant Yeshoua pour apporter Sa lumière aux nations.
    • pour qu’Israël circoncise son coeur pour que « par toi ( Abraham et Israël ) seront heureuses toutes les races de la terre. »
    • pour que les nations se repentent afin d’éviter ceci: « L'Éternel endurcit le coeur de Pharaon… cette fois, je vais envoyer toutes mes plaies contre ton coeur, contre tes serviteurs et contre ton peuple, afin que tu saches que nul n'est semblable à moi sur toute la terre. » ( Exode 9.12 et 14)
    • pour que la volonté de Yeshoua se fasse dans les nations aussi au niveau des territoires « Il donne de l'accroissement aux nations, et il les anéantit; Il les étend au loin, et il les ramène dans leurs limites.»  ( Job 12.23 ) 
    • pour que l’E.ternel nous enseigne Ses Voies : « Le juste connaît la cause des pauvres, Mais le méchant ne comprend pas la science. » ( Proverbes 29,7 )

     

    SOURCES
    (0) Lamed
    (1)https://books.google.fr/booksid=I_ZYiB9DO9wC&pg=PT14&lpg=PT14&dq=vas+pour+toi+bible&source=bl&ots=fuCY05zoBS&sig=yspbiviQo8W56Yp1zgSDIJVCLBY&hl=fr&sa=X&ved=0CEAQ6AEwBmoVChMIkd6j7NHjyAIVgVUaCh0WyQPe#v=onepage&q=vas%20pour%20toi%20bible&f=false ).
    (2) (http://yoelamar.free.fr/Fr/Parashiot/LekhLekha.htm)
    (3) (Dynovisz)
    (4) (Dynovisz )
    (5) Parashat Lekh Lekha, “By What Shall I Know?” de Rav Chanock Waxman, http://www.vbmtorah. org/parsha.62/031lekhlekha.htm.
    (6) (http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/2206914/jewish/Ne-soyez-pas-juste.htm)
    (7) (Albert SOUED http://soued.chez.com/lek%20leka.htm)
    (8) (Dynovisz)
    (9) (https://www.restorationoftorah.org/images/torahportions/french/LekhLekha.pdf)
    (10) (https://www.restorationoftorah.org/images/torahportions/french/LekhLekha.pdf)
    (11) http://blog.qehila.info/7/nos-parachiot/
    (12) http://netiv-david.com/haftara.htm

     

     

     

    ====) VOIR LES COMMENTAIRES DE LA PARASHAH LE'H LE'HA SUR :

                      http://orhatorah.eklablog.com/3-parachat-le-h-le-ha-a23268858 

     

    ______________________________________________________________

     

     

     

     

     

     

    « PARASHAH NOA'H נֹחַHARPE ET COUPE un modèle de prière »

    Tags Tags : , , ,