•  

     

     

    APPEL A 21 JOURS DE CONSECRATION

    depuis le 11 septembre 2016

     de la MAISON DE PRIERE ET D'ADORATION DE GENEVE

     

     

     

     

    LA MAISON DE PRIERE ET D'ADORATION DE GENEVE LANCE UN APPEL A 
    LA CONSECRATION ET AU JEUNE PENDANT 3 SEMAINES A PARTIR DU
    11 SEPTEMBRE 2016.

    "QUE TON REGNE VIENNE, QUE TA VOLONTE SOIT FAITE SUR LA TERRE
    COMME AU CIEL "

     

    SUR LE LIEN CI-DESSOUS , VOUS POUVEZ  :

    • TROUVER PLUS D'INFORMATIONS
    • VOUS INSCRIRE 
    • RECEVOIR UN EMAIL QUOTIDIEN AVEC UN PASSAGE DU LIVRE DE DANIEL 
    • AVOIR DES PISTES DE REFLEXION.

     

    http://www.maisondepriere-geneve.com

     

    N'AVONS-NOUS PAS ÉTÉ CRÉÉS POUR "UN TEMPS COMME CELUI-CI" ?

    NOTRE POSITIONNEMENT PEUT FAIRE LA DIFFERENCE !

     

     


  •  

     

     

     

    APPEL A INTERCÉDER ET A FETER

    le JOUR DE JERUSALEM Iom Yéroushalaïm

    le 5 JUIN 2016

    de l'Association JERUSALEM AU COEUR 

     

     

     

    APPEL A L'INTERCESSION le JOUR DE JÉRUSALEM le 5 JUIN 2&&6 

    Mosaïque de Jérusalem ( photo Cristallyne )

     

     

     

    Si je t’oublie jamais, Jérusalem, que ma droite me refuse son service !

     Que ma langue s’attache à mon palais, si je ne me souviens toujours de toi, si je ne place Jérusalem au sommet de toutes mes joies!

    אִם-אֶשְׁכָּחֵךְ יְרוּשָׁלִָם-- תִּשְׁכַּח יְמִינִי

     תִּדְבַּק-לְשׁוֹנִי, לְחִכִּי-- אִם-לֹא אֶזְכְּרֵכִי:אִם-לֹא אַעֲלֶה, אֶת-יְרוּשָׁלִַם-- עַל, רֹאשׁ שִׂמְחָתִי

     Psaume 137,5

     

     

     

     

    L'association JÉRUSALEM AU COEUR propose une journée de FÊTE ET prière le prochain Iom Yéroushalaïm " Jour de Jérusalem" d'ISRAËL

    le Mercredi 5 JUIN 2016.

     

    L'association propose que ceux qui veulent fêtent cette journée en se joignant à la synagogue locale, en se réunissant en famille, avec des amis, pour prier, lire un texte biblique sur Jérusalem, chanter, danser, partager un met d'Israël ...

     

    Le président de cette association propose que vous envoyiez vos vidéos, photos ou textes à jerusalemaucoeur@laposte.net qui seront envoyés à Jérusalem comme témoignages venus de la France et d'ailleurs.

     

     

     

     


  •  

     

     

    APPEL au JEÛNE et PRIERE pour NOTRE NATION

    par Cristallyne

     

     

    JEÛNE ET PRIERE POUR NOTRE NATION

     

     

    Romains 1,20-21

    En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, puisque ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.

     

    Tout être humain a eu conscience un jour de l'existence de D.ieu. Mais tous ne l'ont pas reconnu et ne lui sont pas soumis. Nous nous éloignons de Lui avec tellement de facilité, sans penser aux conséquences qui peuvent être éternelles ! Il y a toujours des conséquences au péché.

     

    Notre D.ieu n'a pas changé, il est ELOHIM ADONAÏ avec les dimensions de justice et de miséricorde. 

     

    Quelle intercession avons-nous pour notre nation,pour les péchés qu'elle commet ?

     

    Lorsque le chaos menace la terre, nous pouvons nous sentir parfois vulnérables et découragés, et nous avons l'impression qu'il n'y a plus rien à faire, et qu'il est trop tard pour prier.

    Mais dans toutes nos situations, D.ieu nous lance encore cet appel :

    Maintenant encore, dit l’Éternel, Revenez à moi de tout votre cœur, avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations ! Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, Et revenez à l’Éternel, votre Dieu ; car il est compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et il se repent des maux qu’il envoie” (Joël 2:12-13).


    D.ieu est lent à la colère et a déjà dans le passé retenu, atténué voire annulé Ses jugements.

    Même si nous ne savons pas quelle sera la décision de notre D.ieu pour la nation, en tant que Son peuple, nous pouvons plaider dans la prière et Il entendra nos prières sincères, pour agir selon Sa Volonté souveraine et parfaite.

     

    Nous avons l'exemple d'Abraham qui a intercédé pour la ville de Sodome alors que les anges étaient déjà en chemin vers Sodome pour exercer le jugement prévu par D.ieu : 

    Et l'Eternel dit: «Le cri contre Sodome et Gomorrhe a augmenté, et leur péché est énorme. C'est pourquoi je vais descendre et je verrai s'ils ont agi entièrement d'après le bruit venu jusqu'à moi. Si ce n'est pas le cas, je le saurai.» 

    Les hommes s'éloignèrent et allèrent vers Sodome, mais Abraham se tint encore devant l'Eternel. Abraham s'approcha et dit: «Supprimeras-tu vraiment le juste avec le méchant? Peut-être y a-t-il 50 justes dans la ville. Les supprimeras-tu aussi et ne pardonneras-tu pas à cette ville à cause des 50 justes qui sont au milieu d'elle? Faire mourir le juste avec le méchant, si bien que le sort du juste serait identique à celui du méchant, cela ne correspond certainement pas à ta manière d'agir! Celui qui juge toute la terre n'appliquera-t-il pas le droit?» L'Eternel dit: «Si je trouve à Sodome 50 justes, je pardonnerai à toute la ville à cause d'eux.»  Abraham reprit: «Voici que j'ai eu l'audace de parler au Seigneur, moi qui ne suis que poussière et cendre. Peut-être, à ces 50 justes, en manquera-t-il 5. Pour 5, détruiras-tu toute la ville?» L'Eternel dit: «Je ne la détruirai pas si j'y trouve 45 justes.» Abraham continua de lui parler et dit: «Peut-être s'y trouvera-t-il 40 justes.»... "Abraham dit: «Que le Seigneur ne s'irrite pas et je ne parlerai plus que cette fois. Peut-être s'y trouvera-t-il 10 justes.» L'Eternel dit: «Je ne la détruirai pas à cause de ces 10 justes.»

    L'Eternel s'en alla lorsqu'il eut fini de parler à Abraham, et Abraham retourna chez lui." ( Genèse 18,20-33)

     

    Nous avons cette promesse dans 2 CHRONIQUES 7,13-14 :

    "Quand je fermerai le ciel et qu'il n'y aura point de pluie, quand j'ordonnerai aux sauterelles de consumer le pays, quand j'enverrai la peste parmi mon peuple; si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays."

     

     

    Alors, il est urgent que nous nous LEVIONS-NOUS ET que nous PRIONS comme cet homme d'ÉTAT :

     

    PRIÈRE D'ABRAHAM LINCOLN

    Prière d'Abraham Lincoln en 1863, précédant un jour de
    jeûne national, lors de la guerre de sécession,
    (guerre civile de 1861 à 1865).

    Le 30 mars 1863, le Président Abraham Lincoln fit une proclamation historique, décrétant un jour National de Prière et de Jeûne:

     

    En ce jour, le Sénat des États-Unis, a reconnu avec dévotion, l’autorité suprême et la justice du Gouvernement du Dieu Tout-Puissant sur toutes les affaires humaines et des nations, dont une résolution faite à la requête du président, lui permet de décréter et de prendre part à une journée nationale de prière et de repentance.

    Car c’est le devoir des nations aussi bien que celui des hommes à proprement parlé, de placer leur dépendance sous la main toute puissance de Dieu: en confessant leurs péchés et transgressions dans les larmes et l’humilité de cœur, dans la ferme espérance qu’une repentance véritable mènera à la grâce et au pardon: et pour reconnaître la vérité annoncée dans les Saintes Écritures, à l’effet que, comme l’histoire l’a si bien prouvé, les nations ne sont bénies uniquement que lorsqu’ils ont fait de Dieu leur Seigneur:

    Car en effet ne reconnaissons-nous pas encore plus que la loi divine sur les nations, tout comme pour les individus, font en sorte qu’ils sont sujets aux punitions et châtiments de Dieu en ce monde, et que par conséquent, nous ne pouvons pas simplement craindre, mais aussi reconnaître dans la terrible calamité de la guerre civile qui maintenant a frappé le pays entier, et dont les effets ne peuvent être reconnu que comme une punition infligée sur nous en raison de nos péchés, et dont le résultat final consistera à achever une réforme nationale en tant que peuple?

    Nous avons été les bénéficiaires d’une abondante bénédiction céleste. Nous avons été préservés, ces années durant, dans la paix et la prospérité. Nous avons crû en nombres, en richesse, et en puissance plus qu’aucune nation qui ait existé dans ce monde; mais nous avons oublié Dieu qui était le pourvoyeur de cette bénédiction.

    Nous avons oublié la terre bénie, dans laquelle il nous a préservés dans la paix, et nous nous sommes multipliés et enrichi et renforcé; et nous avons vainement imaginé dans la fausseté de nos cœurs, que toutes ces bénédictions ont été produites par la sagesse et la vertu supérieure de notre propre intelligence. Intoxiqué par tant de succès ininterrompu, nous sommes devenus trop auto-suffisants pour sentir la nécessité de racheter et de préserver la grâce, trop fière que nous étions pour prier à ce Dieu qui nous a créé:

    Il nous faut donc humilier nos cœurs devant la Toute Puissance de Dieu que nous avons offensé, et cela de manière à confesser nos péchés nationaux, et pour implorer envers lui sa clémence et son pardon. Tout cela étant fait dans la sincérité et la vérité, reposons-nous alors humblement, dans l’espoir que, en conformité avec les enseignements divins, le cri uni de la nation entière sera entendu depuis les nuées, et qu’il nous répondra avec bénédiction et avec rien de moins que son pardon, en raison de nos péchés nationaux, pour la restauration de notre pays maintenant divisé, afin de le conduire de la souffrance à son premier état de bonheur, d’unité et de paix.


    Abraham Lincoln

    ( Prière tirée de http://labergeriedestricasses.fr/priere-dabraham-lincoln/#more-2400 )

     

     

    La France saura-t'elle relever à temps le défi de se lever dans la repentance et dans l'intercession ? 

    Saurons-nous nous positionner fermement sur les promesses de la Parole de D.ieu pour les voir être accomplies par notre D.ieu Souverain ?

    Saurons-nous nous tenir, seuls et collectivement, devant Son trône comme Esther devant le roi pour "un temps comme celui-ci " ?

     

     

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique